bratata

logovide 252px

logovide 289px
logovide 282px

Médiathèque Le blé en herbe - Erquy

nielsen"Ce n'est pas parce qu'on a parfois du chagrin qu'on ne peut pas être heureux"

Voici un roman qui commence sur les chapeaux de roues : dès la première page, Stewart nous révèle qu'il rêve d'avoir un frère ou une sœur. Justement (bas de la page !), sa mère croit être enceinte, hélas, après examen, il s'avère qu'elle est en fait atteinte d'un cancer : bas de la 2è page, elle est morte. L'année de deuil qui a suivi sera à peine évoquée, année au terme de laquelle Leonard et Stewart s'apprêtent à emménager chez Caroline, une collègue de travail et mère d'Ashley, 15 ans. Stewart est surdoué, pas franchement gâté par la nature et, même si sa mère lui manque encore beaucoup et qu'il est difficile de quitter leur maison, il se réjouit de former une nouvelle famille, ce qui n'est pas le cas de celle qu'il appelle déjà sa sœur. Ashley, en effet vit l'arrivée de Leonard et de son "mouflet" (celui qu'elle appellera "nerd" (binoclard) ou monstroïde), comme une invasion : le pire, c'est qu'ils seront dans la même classe, Stewart ayant décidé de quitter l'académie des petits génies pour intégrer un collège "normal". Il faut dire que la vie d'Ashley a été assez bousculée les derniers mois : ses parents ont divorcé son père ayant compris qu'en fait il était gay ; depuis il vit dans un cabanon au fond du jardin. Ashley est plus intéressée par la mode, sa réputation de meneuse et par le très séduisant Jared, que par les cours. On peut le dire, c'est une vraie peste, décidant qui est in et qui est out. L’enjeu n’est pas de savoir comment tout cela va se terminer mais plutôt, comment cette famille va réussir à trouver son équilibre : pour cela ils vont bien-sûr subir des épreuves : homophobie, harcèlement, préjugés... sont quelques-uns des thèmes abordés dans la narration.

Ashley et Stewart sont les narrateurs de l'histoire l'un après l'autre et cette alternance des points de vue au fil des chapitres rend l'ensemble très dynamique, et donne au lecteur un sentiment de complicité avec les deux ados. L'auteur force le trait de ses personnages et Ashley, malgré son mauvais caractère et sa mauvaise foi criante ne nous est pas antipathique, c'est une jeune fille un peu révoltée, pas toujours fine, très fière de sortir avec Jared. Quant à Stewart, la vie ne sera pas toujours simple, heureusement, il a des alliés. On retrouve dans ce roman l'humour décapant de Susin Nielsen, c'est très enlevé et très optimiste, un roman à la fois drôle et touchant parce qu'après tout, il faut une sacré dose de volonté à Stewart pour dépasser son chagrin. Une année de transition pour les membres de cette nouvelle famille qui vont apprendre à vivre ensemble, surtout les 2 ados. Un livre pour se faire plaisir, à mettre entre toutes les mains !

 (Fabienne)

OPAC Détail de notice

 

Du même auteur :

OPAC Recherche Simple