bratata

logovide 252px

logovide 289px
logovide 282px

Médiathèque Le blé en herbe - Erquy

dsc 00631« Rappelez-vous, il ne doit en rester qu'un ! Le gagnant rafle la mise » Le Dos au Mur

Merci à Loïc Marchand, qui nous propose ce compte-rendu de la rencontre :

Le 10 mai 2016 n’aura pas été un mardi comme les autres pour les élèves du collège Thalassa puisque l’écrivain Christophe Lambert et le musicien Clément Duthoit sont venus les rencontrer à l’invitation de la médiathèque d’Erquy.

Le premier s’est d’abord présenté le matin face aux classes de 3ème réunies à L’Ancre des Mots, en détaillant notamment la progression d’un récit tel que Swing à Berlin dont la lecture avait été proposée aux mêmes collégiens. Christophe Lambert a ainsi expliqué le fonctionnement en trois « actes » de ses textes, avec une insistance toute particulière sur le « basculement » qui se produit entre l’acte 1 et l’acte 2. Il a en outre souligné l’importance du « mentor » dans cette étape. Grand amateur de cinéma, le conférencier du jour a prolongé sa démonstration à l’aide d’exemples projetés sur écran.

Durant la session de « Questions-Réponses » qui a suivi, Christophe Lambert a pu revenir sur divers aspects de son travail, de ses œuvres de référence au sujet du roman qu’il est en train de terminer en passant par ses rapports à la bande dessinée (ce qui lui a donné l’occasion de parler avec ses jeunes auditeurs des planches réalisées par leurs soins à partir d’un court passage de Swing à Berlin).

Clément Duthoit a pris le relai avec ses saxophones et sa parfaite connaissance du jazz. Il a offert aux collégiens une promenade musicale à travers toutes les époques du genre, des origines (avec les « work songs ») à nos jours (où les partitions, qui laissent parfois la place à l’improvisation, jouent davantage la carte de la modernité).

L’après-midi a été réservé au seul Christophe Lambert, qui a rejoint les classes de 4ème au Blé en Herbe. Dans le cadre intimiste de la médiathèque, il a écouté les élèves lui lire différents textes mis en voix ou rédigés à partir de son roman Le dos au mur. Autant de formes d’expression qui ont permis d’ouvrir un passionnant dialogue entre l’auteur et son public. Il y a été question d’inspiration(s), bien sûr, mais aussi de la perception que chacun peut avoir d’un même personnage ou encore du « ventre de la baleine », cette partie centrale et très sombre du récit dans laquelle l’écrivain, en référence à l’histoire de Jonas dans l’Ancien Testament, aime plonger ses héros comme d’autres l’ont fait avant lui. La rencontre s’est poursuivie avec la projection commentée de « booktubes » (courtes vidéos réalisées par les lecteurs pour présenter un ouvrage de leur choix) et la journée s’est terminée par une séance de dédicaces, rituel auquel Christophe Lambert s’est livré de très bonne grâce avant de prendre congé.

 

Les booktubes :

 

Retour en images :

 

Pour découvrir Christophe Lambert :