sane"Ce n'était pas demain que les petits, les faibles, les jeunes auraient leur mot à dire sur la manière dont devait fonctionner la Cité. Mais au moins, on s'était poilés !"

Nous sommes à Sarcelles, une année charnière pour Djiraël et ses amis, élèves du lycée J. J. Rousseau et qui doivent passer le bac. Ils sont une petite bande, Djiraël donc, Rania, Doumam, Jazz, Armand et Sacha et ils ont bien l’intention de passer une année exceptionnelle et pour mener à bien ce projet, Djiraël parvient, grâce à son charisme et au grand dam de l’équipe pédagogique (surtout du CPE), à se faire élire représentant des délégués du lycée. Des idées, pour s’amuser, vivre des moments forts (se faire un peu de bénèf au passage) ils en regorgent et même si tout ne se passe pas toujours comme prévu, ils font preuve d’un bel esprit de solidarité et d’organisation (parfois à l’arrache). De nombreuses personnes gravitent autour de Djiraël, narrateur et personnage principal du roman,  à commencer par sa mère, la daronne, une femme tendrement autoritaire, qui ne s’en laisse pas conter et veille sur sa progéniture… Le père quant à lui, absent pour affaires la plupart du temps, fait des retours aussi brefs qu’orageux à la maison : Djiraël lui en veut pour ses absences répétées et leurs rapports sont pour le moins tendus. Il y a Tatiana, de Sarcelles aussi mais côté beaux quartiers, dont Djiraël est amoureux, M. Fèvres, prof d’économie et soutien indéfectible de ses élèves, un prof comme il en existe peu, exigeant certes mais qui croit en eux et les pousse à donner le meilleur ; il y a aussi Merco et sa bande, glandeurs qui soutiennent les murs et n’hésitent pas à jouer les terreurs dans le quartier, Djiraël l’apprendra à ses dépens.

Tout ce petit monde se côtoie, se cherche, se trouve, se marre, se heurte pour former une comédie urbaine des plus enthousiasmante. Le lecteur se prend rapidement d’amitié pour ces jeunes pleins de fraîcheur, de spontanéité. Djiraël est un enragé mais reste un cœur tendre, qui trace sa route au gré des infortunes et des coups de grâce, avec ses amis il se bat pour des causes justes. Insa Sané a énormément de talent pour nous embarquer dans un tourbillon de mots, le texte a quelque chose du slam pour son rythme, sa poésie, ses joutes incroyables entre jeunes qui se vannent pour un oui ou pour un non et nous font rire. Des ados avec leurs forces et leurs faiblesses.

Les cancres de Rousseau abordent aussi des questions de société, notamment qu’est-ce qu’être noir en banlieue, la loi du talion, le racisme, avec notamment une très belle tirade de Djiraël. Sans en faire trop, sans être dominants, ce sont des sujets qui traversent tout le roman et invitent à une belle remise en cause des clichés sur la banlieue.

(Fabienne)

Rencontre avec l'auteur à la librairie Mollat :

 

Auteur(s) Sané, Insa (1974-...) (Auteur)

Titre(s) Les cancres de Rousseau [Texte imprimé] / Insa Sané.

Editeur(s)Paris : Ed. Sarbacane , 2017.

Collection(s)( X' ).

Autre(s)Adolescent; Adolescence ; Ville / Banlieue ; Amitié ; Amour

Plus d'informations

sanésané