bratata

logovide 252px

logovide 289px
logovide 282px

Médiathèque Le blé en herbe - Erquy

810 6813 1Pierrick Ménard, photographe naturaliste, vit à Erquy et, depuis sa retraite en 2017, peut s'adonner librement à sa passion, l'observation de la nature et en particulier des oiseaux de nos bords de mer.

En résidence ou en vacances cet été sur la station, vous connaissez peut-être son travail à défaut de connaître l'homme. En effet, une vingtaine de ses photographies ont été exposées quelques mois le long de la ruelle du Doué de la Cuve, de grands formats en couleur donnant à découvrir les "oiseaux hôtes de nos côtes".

Aujourd'hui ces images sont réunies dans 3 beaux recueils, publiés par les éditions Hormé et préfacés par Allain Bougrain-Dubourg, président de la Ligue pour la Protection des Oiseaux. Ces livres, sobrement intitulés Ailes d'Armorique, se déclinent en 3 titres, "De l'aube...", "... Au crépuscule" et "Intimités", chacun s'attachant à un aspect particulier et favorisant une unité de tons et de couleurs dans une mise en page particulièrement soignée.

Quelques unes de ces images seront exposées à partir du mardi 18 décembre à la bibliothèque et vous pourrez rencontrer l'auteur le samedi 22 décembre de 10h30 à 13h. Il présentera son travail et dédicacera ses livres (les droits sont reversés auprès de l'association Prader-Willi, qui agit en faveur des personnes handicapées atteintes du syndrome Prader-Willi

 

Voici la présentation de l'éditeur :

 

La Bretagne, et en particulier la côte de Penthièvre où le photographe Pierrick Ménard demeure, regorge encore de sites sauvages fréquentés par des multitudes d'oiseaux marins. Il lui suffit de se rendre à la plage de Caroual à Erquy pour retrouver les nuées de petits bécasseaux sanderling qu'il affectionne particulièrement. Leur affairement méthodique et frénétique à la recherche de nourriture, entrecoupée de rares siestes, anime la plage durant huit mois de l'année.

 

Les images de ce livre soulignent la beauté de cette vie sauvage que nous côtoyons et qui disparaît peu à peu dans une quasi-indifférence générale.

 

Le photographe a abordé ce sujet avec le souci de mettre en valeur l’esthétisme des oiseaux mais aussi des paysages marins. Son choix s’est porté, quand c'était possible, sur les lumières du matin ou du soir qui subliment les ciels et arrière-plans, offrant ainsi au sujet principal le plus bel écrin.

 

Les longues périodes d'affût et d'attente du photographe ont été largement compensées par les intenses moments de plaisir et même d'émotion que lui a procuré la contemplation de ces magnifiques tableaux vivants. Il a souhaité faire partager ces moments de grâce par l'édition de ces belles images.