17"On m’a élevée ainsi : les garçons et les filles sont à égalité. Je suis aussi libre que mon frère, ma mère est aussi libre que mon père. C’est faux. Je suis une fille, pas un garçon. J’ai 17 ans, mon corps me trahit, je vais avorter"

 A 17 ans, avant de passer son bac, Colombe Schneck est une jeune fille insouciante, libre, désinvolte, toute puissante et sûre que rien ne peut venir troubler sa vie. Pourtant, elle tombe enceinte et décide immédiatement d'avorter. C'est l'histoire de cet avortement, qu'elle a tu durant plus de 30 ans, qu'elle raconte dans ce livre. Colombe tente de se convaincre qu'il "suffit de peindre cette première fissure en blanc, qu'elle disparaîtra", mais par ce texte, bref, sec, presque clinique, elle nous confirme que non, elle n'oublie pas son avortement, une sorte de honte l'entoure et il influencera sa vie future : "C'est un garçon, un bébé d'hiver, né il y a 30 ans, qui m'a permis d'être libre, d'être tour à tour, selon mon choix, étudiante, voyageuse, amante, épouse, mère, lectrice, touriste, journaliste, écrivain" et plus loin : "je peux l'écrire désormais, ton absence m'accompagne depuis 30 ans." Ces dernières pages, qu'elle adresse à "l'absent" sont les plus touchantes car elle dit l'impossibilité d'oublier, ce bébé l'accompagne chaque jour : nous sommes loin du détachement auquel on voudrait parfois nous faire croire. Le texte dit aussi quelque chose du corps des femmes, et c'est l'un des passages importants du récit car il traite bien sûr de la liberté ou au contraire de la privation de liberté qu'il impose : "j'avais un corps de femme, c'était nouveau, je ne savais pas encore que ce corps limite gestes, mouvements, libertés, impose des règles. Il ne vous appartient pas entièrement, peut devenir celui d'un autre. Je me suis sentie trahie par lui. Il m'a dépossédée de ma liberté". Ce texte n'est pas inoubliable sur le plan littéraire, néanmoins, c'est un texte essentiel, à l’heure ou l'avortement est de plus en plus remis en question, en France et en Europe, à l'heure où l'on parle d'avortement de confort, de banalisation, où la liberté des femmes à disposer de leurs corps est de plus en plus menacée : rien n'est acquis ; Colombe Schneck nous rappelle à travers son histoire que l'avortement n'est ni "banal ni confortable", qu'il demeure un événement. Vécu à 17 ans, il fait basculer sans ménagement dans le monde des adultes...

 

(Fabienne)

Auteur(s) Schneck, Colombe (1966-...) (Auteur)

Titre(s) Dix-sept ans / Colombe Schneck.

Editeur(s)Paris : B. Grasset , 2015.

Sujet(s) Avortement ** Récits personnels

Autre(s)Adulte; Littérature française ; Histoire vécue

Plus d'informations