bratata

logovide 252px

logovide 289px
logovide 282px

Médiathèque Le blé en herbe - Erquy

Prix Louis Guilloux

guillouxlCréé par le Conseil général des Côtes d’Armor en 1983, le Prix Louis Guilloux récompense l’auteur d’un roman ou récit en langue française s’inscrivant dans la lignée littéraire de Louis Guilloux. Les critères de sélection requis sont l’excellence de la langue, la qualité romanesque du récit, la lucidité du regard posé sur les êtres mais aussi et surtout la « dimension humaine d’une pensée généreuse, refusant tout manichéisme, tout sacrifice de l’individu au profit d’abstractions idéologiques » que peut contenir une œuvre.

Depuis 2011, le Conseil Général a souhaité associer quelques bibliothèques du réseau des Côtes d'Armor à ce prix, ainsi, des jurys citoyens se sont créés, notamment à Erquy. Ils réunissent des lecteurs curieux de découvrir des romans vers lesquels ils ne se seraient peut-être pas spontanément tournés. Pendant 7 ans, ces jurys citoyens ont décerné, parallèlement au jury officiel (composé d'auteurs pour la plupart d'entre eux), un coup de coeur des lecteurs.

En 2018, l'attribution du prix a connu un changement car ce sont désormais les jurys citoyens qui nomment le lauréat, par "souci de démocratisation des pratiques de lecture et d'écriture" : une réforme appréciée et bienvenue, qui donne du poids au jugement des lectrices (et du lecteur pour cette édition 2018 !)

 

Portrait d'Eugène Dabit, 1935.

 

guilloux 400pxBonne nouvelle : le prix Louis Guilloux est relancé !

Depuis le 21 février, les lectrices (et oui, toujours pas de lecteurs dans notre comité...) ont pu se plonger dans la sélection des romans en lice pour le prix Louis Guilloux 2017. Gageons que cette sélection nous réserve encore de belles surprises.

 

Voici une présentation des romans choisis par le jury officiel :

 

 

A l'écoute ! Le prix Louis Guilloux 2017 présenté sur RCF dans l'émission Partir en livres de Claudine Pasquié et Alain Le Flohic, ils recevaient le 21 avril dernier Fabien Juhel (membre du jury officiel) et Thierry Simelières, vice-président en charge de la culture et du patrimoine au Département.

Crédit photo : DR, revue texture