bratata

logovide 252px

logovide 289px
logovide 282px

Médiathèque Le blé en herbe - Erquy

004"Guilloux se décrivait lui-même comme un «buveur de rues», jamais las de monter et de descendre les rampes de cette ville pentue, perchée sur son plateau entre les failles de ses deux rivières. On le rencontrait souvent dans son tour de ville quotidien, mince silhouette perdue dans un manteau couleur de crachin." Mona Ozouf

Cet été 2019, la bibliothèque exposait des dessins, planches de bandes dessinées et aquarelles de Tanguy Dohollau, une sorte de rétrospective de son travail. Il revient ce début du mois de décembre, sur une thématique bien particulière. En effet, Tanguy a illustré des textes de l'auteur briochin Louis Guilloux ; ce sont ces dessins qui seront exposés du 3 au 15 décembre.

 

Voici une présentation de l'exposition "Louis Guilloux, le buveur de rues", par l'artiste lui-même :

 

"Louis Guilloux, le buveur de rues.

Ainsi se définissait cet écrivain originaire de Saint-Brieuc (1899-1980) comme l'a noté l'historienne Mona Ozouf.

Cet ensemble de dessins reprend des lettrines réalisées par le peintre, graveur, Edmond Girard se faisant nommer Girard-Mond (1892-1953) pour une publication de La maison du peuple aux éditions Ferenczi en 1937. Lettrines réalisées en gravures sur bois qui commençaient donc les chapitres de ce premier roman de Louis Guilloux publié tout d'abord aux éditions Grasset en 1927.

Les lettrines sont très petites dans le livre et je les ai longtemps observées. Chaque gravure illustre un passage emblématique du roman. Pour mieux m'imprégner de l'univers qu'elles mettent en scène, j'ai commencé à les copier en les dessinant dans un plus grand format et puis je me suis laissé emporter par ces traits gravés. Je les ai transformées avec de l'aquarelle.

Par ailleurs, en contrepoint de ces dessins aquarelles, j'ai reproduit quelques passages d'un entretien de Louis Guilloux datant de 1967 que l'on peut trouver dans la revue Europe de mars 1999, numéro 839, sous le titre : Un séjour possible sur la terre. J'y ai ajouté des dessins aux crayons de couleur."

Tanguy Dohollau